International
Federation
of Associated
Wrestling Styles

English | French

Samedi, 19 Avril 2014

TOGETHER FOR OLYMPIC WRESTLING

FILA thanks the wrestlers, leaders and fans of wrestling for their passion in saving our sport in the Olympics. We are a Wrestling Family.

Documents

Analyse des JO 2012

pdf Etrait des analyes des Jeux Olympique de Londres concernant les points.

Cours d'entraîneur 2011

ppsx Analysis_FS

ppsx Analysis_FW

ppsx Analysis_GR

stats

Par le professeur Harold Tüennemann

Photos

Projet "Questionnaire des athlètes"

La réunion annuelle du Département des Athlètes de la FILA s'est tenue à Bucarest durant les Championnats du Monde Junior 2011. Entre autres sujets débattus, le Département s'est attardé sur la nécessité de donner la parole aux athlètes pour toutes les questions liées aux règles de lutte. 

Tous, y compris certains membres du Bureau, trouvent des défauts aux règles actuelles. Le nombre réduit de points techniques marqués durant le dernier Championnat du Monde de Lutte gréco-romaine en est le parfait exemple. Chaque Fédération Nationale est donc invitée à sonder ses athlètes et à ensuite proposer les règles les plus prisées ou à critiquer les règles actuellement en vigueur. Le processus doit être réalisé de manière réfléchie et approfondie, car les changements ont souvent des conséquences indésirées lorsqu'ils sont mis en pratique. 

olympic-logoPar exemple, certaines personnes préféreraient un total des points cumulé sur deux périodes de 3 minutes plutôt que les actuelles deux périodes gagnantes, mais personne n'a été capable de proposer le format adéquat qui n'ajouterait pas de temps de lutte ni ne réduirait l'action. Si deux périodes de 3 minutes pouvaient garantir le marquage des points tout en éliminant le besoin de l'accrochage, cela n'affecterait pas la durée totale de la lutte. Malheureusement, l'expérience a démontré que deux périodes de 3 minutes poussent les lutteurs à ne pas marquer avant la dernière minute, affectent négativement le ratio points/minute et engendrent souvent des matchs sans points. De l'autre côté, les deux périodes gagnantes amènent un sens de l'urgence et favorisent un meilleur ratio points/minute. Toute proposition de changement devrait viser à réduire le nombre de jours et le nombre d'heures de lutte par jour, sans toutefois réduire le nombre de participants. Il y avait 900 athlètes représentant 104 pays qui n'espéraient pas seulement remporter une médaille au Championnat du Monde 2011, mais également gagner leur place pour les Jeux de Londres. Des lutteurs de 22 pays se sont qualifiés pour les Jeux Olympiques en lutte gréco-romaine, pour 16 pays en lutte féminine et 19 pays en lutte libre. Cela démontre le niveau de développement de notre sport à travers le monde et le pouvoir d'attraction du mouvement olympique. Cependant, 7 jours et 8 heures de lutte par jour semblent avoir atteint les limites d'endurance des spectateurs et des lutteurs. Tout temps additionnel impliquera plus de tapis, plus de jours ou alors une réduction du nombre de participants au travers d'un système de qualification. Or il serait contraire au rôle de la FILA que de refuser la participation de pays en voie de développement au Championnat du Monde. 

Toute suggestion doit prendre en compte les éventuels compromis, contraintes et conséquences potentielles. La présentation de statistiques pour soutenir les propositions serait la bienvenue et augmenterait les chances qu'une proposition soit prise en compte. Le but est d'obtenir un règlement qui promeuve l'action et un haut ratio points/minute tout en récompensant les prises spectaculaires. 

Tel que démontré par le graphique de Dr. Harold Tünnemann, il y a un pic d'activité après chaque modification de règles, mais les lutteurs s'adaptent rapidement. Je nomme ceci le "phénomène des nouvelles règles" et j'en prends pour exemple la ceinture arrière en lutte gréco-romaine qui a été introduite en 2004. A la suite de cette règle, le nombre de points/minute a fortement augmenté tout comme le nombre de projection à 5 points. Plus de points/minute ont été marqués au Championnat du Monde de lutte gréco-romaine en 2005 qu'au cours de l'histoire de la lutte moderne. Mais rapidement, le nombre de points/minute et la qualité des points ont chuté suite à une meilleure défense des ceintures arrières acquise par les lutteurs. Un phénomène similaire a été remarqué en lutte libre à la fin des années 80 lorsque la position ordonnée au sol a été remplacée par un avertissement. A la suite du changement, le ratio points/minute a augmenté, mais le nombre d'amenés à terre a diminué. Les lutteurs marquaient au sol jusqu'à ce qu'ils s'adaptent et apprennent à contrer. 

stat

Une perspective à long terme est nécessaire lorsque l'on veut établir un règlement. Ceci aidera la lutte à régler ses petits problèmes passagers, tout en garantissant de la constance dans les règles. En lutte libre, les deux périodes gagnantes et l'accrochage semblent avoir passé tous les tests. Le ratio points/minute n'a cessé d'augmenter depuis l'introduction des deux périodes gagnantes et l'accrochage est de moins en moins déterminant dans les matchs opposant les meilleurs lutteurs. Ce n'est pas le cas en lutte gréco-romaine et il semble que des changements soient devenus nécessaires. Il est important de tester toute proposition de changement en compétition et la première partie de 2013 nous offrira l'occasion de le faire avant de valider les règles pour le prochain cycle olympique. Directement après les Jeux, les lutteurs disposeront d'une brève période pour tester les modifications proposées et oeuvrer à ce que la lutte maintienne sa place de choix au sein du mouvement olympique. 

Afin de recevoir des propositions valables, la FILA recommande à toutes ses Fédérations Nationales d'utiliser les réseaux sociaux et d'inclure leurs lutteurs les plus perspicaces au groupe de discussion. Cette page va permettre de gérer, interragir et surveiller les conversations portant sur les modifications de règles. Ce sera également un excellent moyen d'obtenir une communication plus transparente avec les membres. Afin de contribuer à ce dialogue, la FILA a créé une page "Athlètes" sur son site. Chaque Fédération Nationale va recevoir un identifiant et un mot de passe par email, ainsi qu'une copie des données présentées à l'Ecole Supérieure des Entraîneurs par le Professeur Tünnemann. 

Après avoir obtenu un concensus des meilleurs changements à apporter, les Fédérations Nationales sont invitées à utiliser leur mot de passer et à publier les meilleures propositions. Une commission composée des membres du Bureau Mikhail Mamiashvili, Daulet Turlykhanov, Csaba Hegedus, Tomiaki Fukuda et moi-même se chargera de dresser la liste de toutes les propositions et de les présenter au Bureau de la FILA pour discussion. 


Stan Dziedzic,
Vice-président de la FILA,
Directeur du Département Ahtlète et Hall of Fame                              

Envoyer
PDF
Imprimer
Bannière