International
Federation
of Associated
Wrestling Styles

English | French

Vendredi, 25 Juillet 2014

TOGETHER FOR OLYMPIC WRESTLING

FILA thanks the wrestlers, leaders and fans of wrestling for their passion in saving our sport in the Olympics. We are a Wrestling Family.

Documents

Analyse des JO 2012

pdf Etrait des analyes des Jeux Olympique de Londres concernant les points.

Cours d'entraîneur 2011

ppsx Analysis_FS

ppsx Analysis_FW

ppsx Analysis_GR

stats

Par le professeur Harold Tüennemann

Photos

Aide & Marche à suivre

Maintenant que vous avez lu le Questionnaire des Athlètes, vous pouvez suivre la procédure suivante: 

But: Obtenir un règlement qui soit plus attractif pour le public, qui permette à tous les participants de s'y retrouver et aux mieux préparés d'entre eux de se distinguer, et qui fasse clairement la distinction entre la lutte libre et la luttre gréco-romaine. 

256px-Microsoft_Powerpoint_IconLes idées et propositions doivent être soutenues par des critères objectifs et non des opinions. Les liens suivants comportent les données statistiques collectées par le Professeur Tünnemann et présentées à l'Ecole Supérieure des Entraîneurs en 2011 [FS - GR - FW]. Le challenge pour les Fédérations Nationales est de parvenir à articuler leurs propositions par rapport à plusieurs concepts de base: 

a. Les règles doivent motiver les lutteurs à générer de l'action afin de démontrer leurs capacités techniques, mais également d'offrir un meilleur spectacle au public.   

contemp16Par exemple, trop de lutteurs de gréco-romaine prennent le moins de risques possible et attendent leur tour pour prendre l'accrochage. Si aucun ne parvient à marquer, la lutte ne démarre vraiment qu'à la troisième période. Trop de matchs de gréco-romaine sont remportés par des athlètes qui parviennent à défendre l'accrochage. Cette stratégie fortement répandue nuit grâvement à la discipline. Plusieurs lutteurs ont suggéré qu'une prise à 5 points ou deux prises à 3 points devraient terminer le match, pas seulement la période. D'autres suggestions portent sur le fait de commencer la période par 30 secondes de mise à terre au lieu de la terminer, ce qui pousserait au moins un lutteur à vouloir marquer durant la minute trente restant.  

b. Le temps total de lutte par session ne doit pas augmenter -- toute augentation du temps de match devrait être compensée par une économie de temps ailleurs. 

Par exemple, la mise à terre ordonnée en gréco-romaine n'allonge pas la durée de la période, mais le temps pris pour mettre les lutteurs en position rajoute environ 1 minute au temps de chaque match. De la même façon, [dans les deux styles] les entraîneurs/lutteurs abusent régulièrement du challenge, ce qui ajoute un temps inutile de compétition. Il n'est pas rare que des entraîneurs/lutteurs fassent appel au challenge au moment où l'adversaire marque des points décisifs pour l'issue du match, tout en sachant pertinamment que le challenge ne sera pas valable. Ces challenges ne sont rien de moins que de la distraction et une perte de temps. Des suggestions concrètes de la part des athlètes en vue de traiter ce problème seront les bienvenues (accroîtres les points de pénalité du challenge, limiter le nombre de challenges, étendre un challenge perdu aux matchs suivants, etc.).

Calendar-Iconc. Le nombre total de jours de championnat ne doit pas augmenter, cependant il peut être envisageable qu'une catégorie se déroule sur plus d'une journée. 

Par exemple, le format actuel sur une journée a été accusé de réduire la qualité de la lutte, notamment en raison du temps de pause réduit entre deux matchs intensifs (parfois pas plus de 15 minutes). Il a été suggéré de répartir une catégorie sur deux jours afin d'augmenter l'intensité des combats et d'offrir à l'organisateur la possibilité de faire la promotion des finalistes un jour à l'avance. 

d. Ce sont les lutteurs et non les arbitres qui doivent déterminer l'issue du match et de la compétition.

La recherche de l'athlète le mieux préparé dans chaque catégorie de poids doit se faire par les lutteurs eux-mêmes et ne subir aucune forme d'influence de la part du corps d'arbitrage. Toutefois, il est important de faire une distinction entre les lutteurs qui cherchent à bloquer la lutte et ceux qui sont réellement actifs.

La FILA suggère à chaque Fédération Nationale d'ouvrir un forum de discussion (par exemple sur ce site http://www.freeforums.org) qui sera adminstré par les dirigeants de la Fédération ou les entraîneurs nationaux. Une fois un consensus atteint, utilisez votre mot de passe et publiez vos suggestions dans la page des Athlètes. te.

top_logo

Ensuite, mes collègues, Mikhail Mamiashvili, Daulet Turlykhanov, Csaba Hegedus, Tomiaki Fukuda, et moi-même regrouperons toutes les suggestions et les présenterons au Bureau de la FILA pour discussion.  

Stan Dziedzic
Vice-président FILA
Directeur du Département des Athlètes

Envoyer
PDF
Imprimer
Bannière
- HD : HD 22 24 : hd -: